Ce manoir, personne ne sait d'où il vient. Mais ce que l'on sait, c'est que seuls les élus peuvent le voir et y entrer... H/Y/Y autorisé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Veuillez vous recenser à cette adresse s'il vous plaît ! Pour vous inscrire au bal, veuillez vous rendre ici !

Partagez | 
 

 une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alaya Spanderam

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Ven 16 Jan - 21:24

Après avoir parcouru les étages, Alaya avait fini par trouver les chambres. Elle regarda les portes, des noms y étaient inscrits. Instinctivement, la métamorphe y chercha le sien. Elle le teouva sur la chambre numéro 1. Il était gravé sur une plaque de bois, parmi d'autres noms. Alaya Spanderam. Comment son nom pouvait être inscrit sur la porte alors qu'elle n'avait prononcé que son prénom dans la salle des illusions. Elle ne se souvenait pas en avoir dit plus dans l'infirmerie. Se tendant un peu plus elle ouvrit la porte de la chambre, lentement. Une fois ouverte elle regarda la pièce. Dans celle-ci quatre lits en bois, placés en ligne et séparés par des armoires. Alaya, ne voyant personne dans la pièce, y pénétra et vit que sur les armoires étaient indiqué les nom de leur possesseur. Sur le bois des lit comme sur les armoires les même noms étaient inscrits. Eleanor, Arya, Adras et le sien en dernier, tout au fond. Étrangement celui qu'elle aurait choisit. Il était collé au mur et loin de la porte. Quatre lits et quatre personnes. Des personnes qu'elle avait a peine vue. La seule a lui avoir a plusieurs reprises affirmée qu'elle ne la frapperait pas était Eleanor. Les autres elle ne les avait pas vue assez longtemps pour entamer une discussion. Trois personnes qui pouvaient entrer a tout moment. Alaya avait peur. Peur d'être frappée a nouveau, comme dans son passé. Elle ne parvenait pas a penser qu'il puisse en être autrement. Après tout elle était un monstre.


La porte s'ouvrit. Alaya fonça sur son lit, cachée derrière son placard et se recroquevilla. Qui pouvait bien entrer ? Eleanor, Arya, Adras ou bien tout les trois en même temps? Si Eleanor lui avait dit qu'elle ne la frapperait pas, ce n'était pas le cas des deux autres. Alaya se méfiait elle resta cachée tremblante. Elle tremblait a l'idée de ce que la ou les personnes qui apprêtaient a entrer allait lui faire. Ainsi qu'à la pensée de ce que ses parents adoptifs et ses anciens camarades d'école lui avaient fait. Elle tremblait tant que les murs commençaient à se demander s'ils allaient l'imiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
~
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 24
Localisation : ...

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Sam 17 Jan - 1:16

Adras marchait tranquillement dans les couloirs, cela ne faisait pas tellement longtemps qu'il était arriver ici dans ce manoir et il avait bien du mal à se faire à la présence de d'autres personnes autour de lui. Ces petites voix dans sa tête lui répétant sans cesse de ce laisser aller et de tuer ces gens idiots qui ne méritaient pas de vivre et qu'ils étaient tous les mêmes. Pourtant, le démon refusait d'écouter ses voix pour cette fois, bien qu'il avait beaucoup de mal tout de même et il était certain de craquer si elles continuaient de lui murmurer ce mot à chaque fois. Il ne devait pas trop se faire remarquer et jusqu'à maintenant cela avait bien fonctionner, il avait été dans l'infirmerie pour trouver un portail et pratiquement personne ne l'avait remarquer et c'était temps mieux, car il ne supportait pas de taper une conversation avec quelqu'un. Il les voyaient tous exactement de la même façon, des personnes qui n'auraient pas lever le petit doigt pour venir l'aider par le passé alors que sa souffrance ce lisait dans ses yeux. Il haïssait tout le monde, surtout depuis qu'il à été trahit par une jeune femme qu'il avait commencer à apprécier et même ressentir des sentiments qu'il n'avait jamais eu l'occasion de ressentir autrefois, mais elle était comme les autres, elle l'avait trahit en le dénonçant pour qu'il se retrouve enfermer lorsqu'elle avait apprit la vérité sur lui. C'était une trahison et il n'allait plus laisser cela se reproduire maintenant qu'il avait suffisamment souffert. Adras ne voulait plus ressentir se genre de sentiment qui lui paraissait maintenant aussi dégoutant que les humains.

De toute façon avec son caractère se serait à nouveau un miracle que quelqu'un veule bien s'approcher de lui, car il pouvait parfois être froid, mais changer brusquement pour devenir violent et sadique cherchant la peur dans les yeux des autres. Puis, il ne se laissait pas vraiment approcher par les autres et était vraiment asociale. Il approchait lui-même les autres soit pour les tuer ou s'amuser à leur faire peur, car il devait éviter de tuer pour le moment, mais lorsqu'il commençait à s'amuser il avait toujours bien du mal à se retenir de faire du mal physiquement à une personne. En tout cas, il devait faire plus attention, même s'il ne voulait plus ressentir des sentiments d'amour ou d'amitié, le démon faisait cela pour essayer de changer un peu, car il savait qu'il avait été trop loin. On l'avait considérer comme un tueur en série, mais ça c'était avant qu'il ne soit arrêter et jeter dans un hôpital psychiatrique pour essayer de soigner son mal sans succès, car il refusait tout simplement d'avaler ces médicaments, il allait changer par ses propres moyens et certainement pas en prenant ces trucs qui allait le rendre peut-être gentil et faible ou encore idiot. Bref, maintenant il était ici et personne ne le connaissait pour l'instant et c'était très bien comme ça, il devait continuer et retenir ses pulsions meurtrières.

Adras avait donc décider d'aller dans sa chambre après plusieurs jours passés dans le manoir, il n'avait pas eu envie d'aller là avant, car il n'avait aucune envie de croiser quelqu'un. Il savait qu'il avait des colocataires et peut-être bien qu'il ne pourrait résister en voyant ces personnes. Donc pendant plusieurs jours, il n'avait pas vraiment dormit ou bien il se reposait à l'extérieur ou sur le toit pour éviter de croiser d'autres personnes, mais il allait devoir dormir un jour correctement, bien qu'il en a beaucoup moins besoin que les autres, il devait donc se rendre dans sa chambre en espérant qu'elle soit vide en ce moment. Il était dans le couloir où il y avait pleins de portes avec des noms dessus. Ce ne fut pas trop long qu'il trouva la sienne puisqu'elle était la chambre #1. Le démon n'entra pourtant pas immédiatement et il regarda les autres prénoms. Il en conclut rapidement que c'était tous des filles qui se trouvaient dans cette chambre et il fut légèrement agacer, car à sa connaissance les filles étaient des vraies pipelette et puisqu'il était le seul gars dans la chambre la discussion pouvait très bien retomber sur lui, alors qu'il n'avait pas du tout envie de discuter avec ces personnes. Adras n'avait pas trop le choix quand même d'y aller et il ouvrit la porte doucement pour entrer à l'intérieur et immédiatement il remarqua un mouvement. Quelqu'un c'était déplacer rapidement et il était encore plus agacer, car il n'était pas seul ici.

En tout cas, le démon ferma la porte derrière lui et regarda la pièce rapidement. Il y avait quatre lits séparer par des armoires encore une fois marqué par les noms qui étaient sur la porte. Il repéra rapidement son lit et le rangement lui appartenant, bien qu'il n'avait absolument rien à y mettre. Il était venu ici sans rien, sauf ce qu'il portait sur lui en se moment, donc cela allait être complètement inutile. Il décida de ne pas trop faire attention à ce qu'il avait vu en entrant et il alla immédiatement sur son lit, mais ses voix dans sa tête le poussèrent à être beaucoup plus curieux et regarder pour la personne dans la pièce. Ce qu'il fit après être rester assit sur son lit quelques minutes. Il commença par vérifier les autres lits qui étaient vide pour aller voir le dernier qui était à côté du sien d'ailleurs et il tomba sur une jeune fille recroquevillier qui semblait vouloir se cacher et avoir très peur. Il haussa un sourcil en se demandant c'était quoi son problème d'agir comme ça, mais il ne resta pas planter là très longtemps. Il fut rapidement intriguer de savoir si elle pouvait avoir encore plus peur. Agras avait maintenant envie de s'amuser un peu et tant pis si c'était sa colocataire et qu'il devait éviter d'attirer l'attention. Il l'a trouvait tellement pitoyable d'avoir peur comme ça sans aucune raison valide, c'était une faiblesse que lui ne pouvait se permettre et qu'il ne ressentirait plus jamais, mais il n'allait pas se retenir d'utiliser cela contre les autres, surtout que cela ne devait pas lui prendre grand chose à celle là pour avoir peur, alors il voulait l'effrayer encore plus simplement pour jouer un peu. Un sourire mauvais apparut sur le visage du démon qui s'avança vers elle. En un instant, le démon la poussa assez brutalement avant de l'attraper par l'épaule en la serrant fortement pour lui faire un peu mal et il avança son visage vers le sien sans perdre se sourire mauvais.

- Et bien pourquoi as-tu peur? Je ne t'ai rien fait ! Du moins, pas encore ! Tu es vraiment pitoyable, tu sais? Enfin... Je te donnerai une vraie raison d'avoir peur !

----------❤----------

People can’t see anything that’s not right in front of them.


Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survival-game.forum-canada.com
Alaya Spanderam

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Sam 17 Jan - 8:14

Alaya avait à peine eut le temps de reconnaître son camarade qu'il levait la main sur elle. Le reflex fut immédiat, la métamorphe leva les bras pour se protéger. Reflex inutile, le jeune homme la poussa, avant de la prendre violemment par l'épaule. Alaya le regardait effrayée, tremblante. Toujours pareil, comme chez elle, comme a l'école. Des coups toujours des coups. Des coups lorsqu'elle bougeait, des coups lorsqu'elle ne bougeait pas. Rien n'était assez bien fait et tout était prétexte a des coups. Table ou toilettes pas assez bien lavés, assiette posé légèrement décalée par rapport a la demande, trop de fautes sur sa feuille ou triche lorsqu'il n'y en avait pas.  Elle était un monstre. Un monstre qui ne mérite que des coups. La métamorphe continuait a fixer le jeune homme, sans chercher à mettre un nom sur son visage, lui ou un autre c'était le même résultat. Au bout de dix ans on ne cherche plus a reconnaître la main qui le frappe, surtout quand il s'agit de toute une école. Malgré la douleur Alaya ne pleurait pas, elle ne pleurait jamais. Elle avait supporté pire sans pleurer, elle n'allait pas se mettre a le faire maintenant. Le coup de trop il y avait bien longtemps qu'elle l'avait reçu.

Minable, pitoyable, monstre, c'est mots elle ne les avait entendus que trop de fois. Il étaient inscrits dans sa tête et dans les blessures de son dos. Des lignes reconnaissable, souvenir du fouet. Son don de guérison mettait du temps à les guérir. La bousculade du jeune homme les avait rouverte. Sur la fin ses parents adoptifs, qui avaient appris a devenir précis avec le fouet, la frappaient en même endroit créant de profondes blessures pour les agrandir a la main. Le jeune homme pourrait-il faire pire ? Le feu, les coups, tout y passait. De jeunes camarades de classe avait même trouvé un moyen de électrocuter dans une flaque d'eau, regardant en riant le résultat de leur expérience. Physiquement elle était passée par tout et moralement son esprit, encore fragilisé, malgré le temps , par l'assassinat de ses parents le jour de ses quatre ans, avait été détruit. Elle commençait à peine a s'en remettre, a se remettre de ma mort de ses parents, les cauchemars nocturnes avait a peine cessés que tout basculait a nouveau. Les cauchemars n'étaient plus seulement nocturnes. Le jeune homme pouvait faire pareil mais Alaya voyait mal comment il pourrait faire pire que ce qu'elle avait reçu pendant ces dix dernières années. Ses parents adoptifs ne s'arrêtaient que lorsqu'elle était presque morte, lui laissant une courte pause afin de mieux recommencer.

"Je... J... Je suis un m... Un monstre..."

Elle baissa la tête, c'était tout ce qu'elle avait trouvé a répondre. Sa voix bien que douce, seul reste de son ancien caractère, était honteuse. Les mots eux mêmes semblaient avoir honte de franchir ses lèvres. Elle ne trouvait pas les mots pour se défendre, ils avaient été oubliés depuis bien longtemps. Son esprit avait été détruit par le travail de ses parents qui étaient arrivés a leurs fin. Elle n'était même pas une personne, elle n'était rien, rien d'autre qu'un monstre. Un monstre qui ne mérite que des coups. Elle se prépara a recevoir le coup suivant la tête toujours baissée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
~
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 24
Localisation : ...

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Sam 17 Jan - 19:24

Adras gardait la même position et se même sourire effrayant, alors que cela semblait assez bien marcher. La jeune fille semblait encore plus apeuré maintenant d'être prise avec lui. Il fut tout de même assez déçu qu'elle ne se débatte pas légèrement pour essayer un peu de le faire lâcher prise, même si cela n'aurait rien donner et qu'il n'aurait pas lâcher pour autant, mais c'était seulement pour avoir un minimum de résistance ce qui serait beaucoup moins ennuyeux à son avis que maintenant, alors qu'elle avait tellement peur qu'elle en était juste figer. Il aurait aussi aimer voir des larmes coulées, mais c'était aussi pas le cas, peut-être n'était-elle pas suffisamment effrayer pour l'instant? Il en doutait, car il n'avait même pas commencer qu'elle était déjà recroqueviller dans un coin, donc maintenant elle devait être morte de peur. Donc pourquoi ne réagit-elle pas plus que cela? Le démon repensa rapidement à lui et comment il était autrefois avant qu'il ne sombre complètement dans la folie. Il avait subis les pires tortures qui soit, frapper, bruler, violer et autre chose encore d'aussi horrible. Adra avait crier quelques fois, mais il avait finit par s'y faire et il avait décider de ne plus montrer sa douleur en hurlant. Il ne criait plus et ne pleurait plus, même lorsque sa mère lui faisait terriblement mal, même lorsque ses camarades de classe l'utilisait pour certaine chose pour ensuite le blesser physiquement et mentalement. Il avait essayer de passer par dessus la souffrance et de la peur et il ne l'a montrait plus pour seulement afficher un sourire de crétin sur son visage. Le démon avait penser qu'ainsi peut-être que les autres allaient changer et qu'ils allaient le laisser tranquille en voyant que les coups ne l’atteignaient pas. Pourtant ce fut tout le contraire, les coups étaient toujours présent, mais ils avaient commencer à essayer de le briser mentalement aussi en le manipulant en lui faisant croire qu'ils l'aimaient bien pour ensuite l'abandonner. La jeune fille lui rappelait un peu son passé, mais il restait tout de même très différent d'elle. Il ne tremblait pas comme une feuille pour rien du tout, ce qu'il trouvait totalement ridicule. Il était bien plus fort qu'elle et même par le passé, il était beaucoup plus fort que cette idiote qui à peur pour absolument rien. Puis c'était impossible qu'elle est pu vivre le même enfer que lui, car il ne pouvait s'imaginer voir quelqu'un devenir aussi faible après des épreuves comme il à vécu. Elle était seulement une trouillarde qui n'était bonne à rien et qui méritait probablement la mort comme tous les autres.

"Je... J... Je suis un m... Un monstre..."

Adras haussa à nouveau un sourcil avec une forte envie d'éclater de rire face à des paroles pareils. Un monstre elle? Alors lui qu'est qu'il est? Bien pire que cela? Non. Elle n'était pas un monstre, ce n'était qu'une gamine idiote qui ne bouge pas et qui se laisse marcher dessus. Un monstre c'était quelqu'un comme lui, une personne qui n'a aucun regret à tuer par pur vengeance, c'était une personne qui n'hésitait pas à s'amuser à faire peur aux autres pour le simple plaisir. Cette fille n'en était pas un. Elle était juste trop timide pour parler et prendre sa place, mais si elle faisait cela, alors elle serait exactement comme tous les autres imbéciles qui se croit au dessus de tout. Il l'a trouvait encore plus ennuyante avec ces mots et surtout qu'elle ne réagissait toujours pas même s'il était en train de la menacer et de lui faire peur. C'était encore plus pitoyable à ses yeux surtout qu'elle avait baissée la tête, mais il ne la laisserait pas s'échapper comme ça. Il bougea sa main pour lui attraper fermement le menton pour relever sa tête et ainsi qu'elle le regarde droit dans les yeux, alors qu'il n'avait toujours pas quitter se sourire menaçant.

- Toi? Un monstre..? Ne me fait pas rire… Tu es qu’une gamine trouillarde qui n’a même pas le courage de se défendre… Un vrai monstre… C’est ce que tu as devant les yeux à l’instant ! Certainement pas une faiblarde dans ton genre... Tu es qu'une victime...

Adras relâcha son menton pour avancer sa main vers son cou et l'attraper sans serrer pour ne pas l'étrangler. Il la poussa ensuite à nouveau pour qu'elle se retrouve allonger sur le lit alors qu'il était au dessus d'elle et qu'il ne la quittait pas des yeux avec toujours sa main sur son cou qui ne serrait toujours pas. Il ne comptait tout de même pas la tuer ici, alors que d'autre personne pouvait entrer dans la pièce, puis il devait toujours se retenir de faire une telle chose. Il décida tout de même de serrer légèrement sa main qui était autour de son cou, mais pas pour lui bloquer complètement sa respiration. Il resta ensuite immobile quelques secondes avant d'approcher son visage du sien avant de s'approcher de son oreille pour lui murmurer quelques paroles.

- Qu'est-ce que tu attends? Défend toi... Pleure... Ou essaye de hurler... Ce n'est pas amusant si tu ne fais rien... Je peux te tuer tu sais?

----------❤----------

People can’t see anything that’s not right in front of them.


Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survival-game.forum-canada.com
Alaya Spanderam

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Sam 17 Jan - 23:19

Le jeune homme leva sa tête en la prenant par le menton. Elle le laissa faire, croisant ainsi son regard. La métamorphe détourna automatiquement son regard. Elle n'avait pas le droit de regarder les autres en face sous peine de coups. Une trouillarde, ça aussi on le lui avait dit. Une trouillarde, un moins que rien. C'était tout ce qu'elle était. Une victime? Victime de quoi? Les victimes ne méritaient pas leur sort, hors elle le méritait. Elle n'était pas une victime, elle méritait son sort. Un monstre lui ? Son inconscient lui souffla une phrase, une phrase que ses parents adoptifs lui avaient inculqué. Les monstres doivent mourir. Elle ne voulait pas, elle ne voulait pas tuer. La jeune fille refoula la phrase au fond d'elle même. Elle se refusait a tuer. Le jeune homme la prit par le cou et serra. Alaya luttait pour respirer correctement. Ça avait beau ne pas être la première fois, ce n'était pas agréable. Elle mit ses mains sur celle de son agresseur, sans pour autant les écarter. Elle méritait ce genre de punition. Elle était un monstre et ce malgré ce que lui avait dit le jeune homme jusque là. Pleurer ? Elle n'y parviendrait pas même en se forçant. Crier? A quoi bon? Elle était seule, seule avec lui. Personne ne viendrais l'aider, personne. Son regard s'éteignit. Elle était seule. Toute seule. Le jeune homme avait rapproché le visage de la jeune fille du sien. Elle le sentît a peine, enfermée dans ses pensées. Un mot l'en fit sortir. Un mot qui résonna en elle. Tuer, il voulait la tuer. Les monstres méritent de mourir. Cependant elle ne le voulait pas, elle ne voulait pas mourir. Elle voulait vivre, elle devait vivre. Son don s'activa. Elle prit la forme dans laquelle elle se sentait le plus a l'aise, une louve. Son pelage était blanc et ses yeux bleu. Les oreilles collées a son crâne et la queue entre les jambes, elle recula, semblant aussi ne vouloir faire qu'un avec le mur derrière elle. Elle regardait le jeune homme en grognant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
~
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 24
Localisation : ...

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Dim 18 Jan - 0:29

Adras tenait toujours sa cible actuelle par le coup alors qu'il serrait doucement, mais pas au point de lui couper entièrement sa respiration. Il devait éviter de la tuer, car n'importe qui des deux autres filles pouvaient entrer dans la pièce et le voir en train de la tuer ou voir le corps de cette fille qu'il trouvait assez insignifiante pour l'instant. Pourtant, son envie était forte, il avait envie de la tuer maintenant pour se débarrasser de cette lâche qui ne servait à rien. Il y avait aussi les voix dans sa tête qui le poussait à agir, tuer, c'est ce qu'elle ne cessait de répéter en boucle dans sa tête, mais il essayait de ne pas les écouter, même si c'était très difficile pour lui. C'était un miracle qu'il arrive à retenir ses pulsions meurtrières, mais il devait vraiment éviter d'attirer l'attention sur lui et s'il faisait cela maintenant, il aurait des problèmes avec les autres et les amis de la jeune fille, si elle en avait bien sûr. Il ne pensait pas qu'il y avait quelqu'un de supérieur qui pouvait le virer du manoir, donc il allait pouvoir rester ici tranquillement bien qu'il risquait de se retrouver avec beaucoup de monde sur le dos. Il n'aurait donc qu'une seule chose à faire et c'est de les tuer, mais il risquait de mettre encore plus en colère les autres. Il n'était pas vraiment effrayer par cette possibilité, mais il préférait tout de même l'éviter et s'il voulait tuer, il devait le faire discrètement et certainement pas dans une pièce où quelqu'un pouvait entrer à tout moment pour le surprendre, mais bon il avait aussi aucun intérêt à tuer cette gamine, sauf peut-être qu'elle était ennuyeuse et insignifiante, il ne voyait pas trop pourquoi il ferait cela. Si elle continuait à agir ainsi, elle finirait bien par crever. La jeune fille avait poser ses mains sur les siennes alors qu'il avait serrer légèrement son cou et le démon avait baisser les yeux vers celle-ci en trouvant se contact désagréable et il avait bien envie de serrer plus, mais il se retint tout simplement. En plus, elle n'essaya même pas de les écarter et il la trouva encore plus pitoyable de se laisser faire ainsi, alors qu'il ne la tenait pas complètement. Bon il était assez fort, donc elle risquait d'avoir du mal de toute façon, mais il aurait souhaiter plus de résistance.

Alors qu'il la menaça de la tuer, il eu enfin une réaction de sa part, mais pas trop celle qu'il attendait. Adras recula légèrement un peu surprit, alors que la jeune fille se transformait pour devenir une louve blanche. Elle s'éloigna de lui pour aller se coller contre le mur en grognant contre lui. Ce n'était pas trop à quoi il s'attendait et c'était plutôt ennuyeux comme réaction. Ce n'était plus trop possible pour lui de continuer comme il faisait en étant sous cette forme. Il ne massacrait pas les animaux non plus. Il commença tout de même à se poser des questions, peut-être était-ce à cause de cela qu'elle se traitait de monstre? Lui, il avait été traiter comme un monstre, un déchet à cause de tout ce qu'il est. Sa race, son statut, son pouvoir, ils avaient tous prit peur et avait décider de s'attaquer à lui à cause de cette différence. Sa mère ne l'avait pas voulut et en voyant qu'il était un démon, ça haine envers lui était devenu bien plus forte. Elle ne s'était donc jamais occuper de lui et l'avait traiter comme un monstre en le frappant et tout ça pour lui faire payer son existence, mais il avait terminer tout cela en se débarrassant d'elle au final. Ce souvenir le hantait à chaque moment de la journée et il pouvait même en faire des cauchemars. C'est pourquoi, il ne dormait pas beaucoup d'ailleurs c'était pour éviter cela. En tout cas, sa vie avait été un enfer tout simplement à cause de ce qu'il est en général, c'était peut-être le cas de la jeune fille aussi? Il en doutait tout de même, car ce n'était pas une démone et tout le monde sait que les démons sont détester de tous. C'était probablement pire qu'un simple monstre. Bref, Adras n'avait pas bouger de sa place alors qu'il l'observait et que son sourire menaçant avait complètement disparut, car cela ne l'amusait plus autant et qu'il venait de se balancer en pleine face plein de souvenirs peu joyeux. Il poussa un faible soupir en la quittant des yeux, il l'a trouvait maintenant assez ennuyante et il ne pouvait plus trop faire grand chose. Il ne pensait pas qu'elle allait le mordre s'il s'approchait, elle ne résistait pas depuis tout à l'heure, alors elle ne commencerait pas maintenant même si elle grognait.

Adras s'approcha doucement d'elle malgré tout en ne reprenant pas pour autant se regard menaçant, seulement pour la regarder d'un regard complètement neutre cette fois. Il leva sa main rapidement pour attraper l'une de ses oreilles qu'elle collait conte son crâne ce qui prouvait qu'elle avait toujours terriblement peur de lui. Il l'a tira un peu juste pour lui faire mal en approchant toujours son visage du sien et en prenant la parole d'une voix assez amuser.

- Et bien... Tu m'as surpris.. Tu es une mignonne petite louve... Mais... Tu es toujours aussi pitoyable... Je ne vais pas te tuer, tu me fais trop pitié... Puis... Peut-être que je trouverai un autre moyen de m'amuser avec toi un jour... Mais pour l'instant...

Le démon la lâcha doucement sans la quitter des yeux avant de passer doucement sa main sur sa tête dans un geste beaucoup plus tendre pour la caresser avant de retirer sa main et de lui lancer un sourire amusé. Il resta immobile quelque instant avant de se redresser doucement en s'étirant légèrement, alors que rester dans une position comme il était n'était pas des plus confortable. Adras tourna légèrement la tête vers la jeune fille qui était sous forme de loup pour parler à nouveau.

- Je vais te laisser tranquille pour aujourd'hui, mais ne croit pas que j'en ai finit avec toi ! De toute façon, tu ne pourras pas m'oublier puisque je suis juste à côté ! Je suis Adras si tu n'as pas vu sur la porte... Je suis ravis de t'avoir rencontrer Alaya !

Un nouveau sourire mauvais apparut sur son visage, alors qu'il souhaitait toujours bien l'effrayer avec ses paroles. Il avait bien sûr regarder les noms sur le lit pour connaître le sien, c'était assez pratique et il n'avait pas à s'ennuyer à lui poser la question. Le démon l'observa encore un peu avant de bouger et d'aller s'allonger sur son lit avec un sourire satisfait sur le visage. Il réfléchit un peu à comment utiliser la jeune fille autrement, car il était certain qu'elle ne se révolterait même pas peut-être importe ce qu'il lui ferait ou demanderait. Il réfléchissait aussi à des questions qu'il pourrait lui poser pour ne pas la laisser complètement tranquille, mais peut-être pouvait-elle ne pas répondre sous cette forme ou bien allait-elle peut-être être trop effrayer pour prendre la parole, mais si elle ne le faisait pas, elle risquait d'avoir des problèmes.

----------❤----------

People can’t see anything that’s not right in front of them.


Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survival-game.forum-canada.com
Alaya Spanderam

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Mar 20 Jan - 22:53

Le jeune homme regardait Alaya, son regard menaçant avait disparu. Pourtant ça le rassurait pas la jeune louve. Il s'approcha et lui tira l'oreille. La louve gémi sans pour autant se défendre. Elle les méritait tout ses coups. Il avait une voix amusée. Alaya connaissait cette voix, pareil a celles de ses anciens agresseurs. Il était pareil, ou qu'elle aille tout était pareil. Le reste, toute cette gentillesse qu'elle avait eut depuis son arrivée, ce n'était que du cinéma. Juste pour mieux la frapper. Ils étaient tous pareils, tous pareils. Il pouvait bien la tuer, personne ici ne remarquerait son absence. Le peu qui l'aurait remarqué en serait sûrement content. Un monstre qui s'en va, un monstre qui disparaît ça fait plaisir. Surtout quand le monstre c'est elle. Mais il ne la tuerait pas. Alaya lui faisait trop pitié. Les mêmes phrase, exactement les mêmes phrases. Il lâcha son oreille pour venir lui faire une caresse. Alaya se tendit surprise. A quoi jouait-il? Elle se souvint des premiers temps de son enfer, où ses parents adoptifs utilisaient cette méthode pour la piéger. Il n'avait pas changé. Cette caresse, même si elle était agréable, était comme une illusion. Il se redressa, retirant sa main, avant de reprendre la parole. Adras, elle n'était pas prête de l'oublier. Elle n'oubliait pas ce genre de personnes. Elle retenait tout les visages, même si leur attitude envers elle se ressemblaient. Il prononça son prénom avant d'aller dans son lit, la laissant tranquille un moment. La louve reprit forme humaine, fronçant les sourcils. Comment faisaient il pour connaître son nom ? Elle regarda autour d'elle elle le vit sur son placard. Il étaient aussi sur les lits. Elle se souvenait a présent. Elle restait très tendue. Cependant elle commençait à s'habituer à sa présence. Alaya quitta le semblant d'abris que lui procurait l'armoire pour observer les mouvements d'Adras. Il semblait songeur et ça n'allait pas être Alaya qui lui demanderait a quoi il pensait. Elle se contentait de la surveiller silencieuse. Elle surveillait aussi la porte, d'ici qu'une autre personne entre pour la frapper a son tour. Tous pareils, ils étaient tous pareils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
~
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 24
Localisation : ...

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Mer 21 Jan - 2:31

Adras était toujours allonger sur son lit et il passa ses bras derrière sa tête en regardant le plafond, mais il était plus perdu dans ses pensés à l'instant. Il réfléchissait à pleins de choses en même temps et donc il ne remarqua même pas que la jeune fille avait reprit son apparence normale et qu'elle l'observait. Il ne faisait pas tellement attention aux regards qui se posaient sur lui de toute façon. Il avait souvent été le centre d'attention pas de la bonne manière malheureusement, donc maintenant il ne le remarquait même pas. Puis d'habitude personne ne le remarquait, car il restait dans l'ombre sans dire un mot. Il était assez discret, même si là il ne l'avait pas du tout été et qu'il avait menacer directement la jeune fille qui ne risquait pas de l'oublier et de ne pas faire attention à lui. Il n'avait pas pu s'en empêcher et il avait du s'amuser un peu, même si au final cela avait été assez ennuyant et qu'il n'avait pas pu faire grand chose. Il était assez déçu d'ailleurs, mais il n'allait pas recommencer maintenant même s'il avait envie de sortir pour aller se défouler sur quelqu'un d'autre qui aurait peut-être une réaction un peu plus amusante qu'une transformation en loup. En tout cas, la jeune fille ne le dérangeait donc pas, car il ne faisait pas du tout attention à elle, ce qui était assez imprudent vu ce qu'il venait de faire, mais il ne pensait pas qu'elle allait se mettre soudainement à l'attaquer même s'il voulait la tuer. Elle avait beaucoup trop peur pour faire cela, sinon elle aurait probablement essayer de s'enfuir ou de se dégager avant comme toutes personnes normales aurait fait dans la même situation. Il ne comprenait pas trop son comportement et il l'a trouvait vraiment faible de n'avoir rien fait pour essayer de se défendre.

Pourtant, il était exactement pareil autrefois, sauf qu'il ne montrait pas sa peur à ses agresseurs et il essayait toujours de se faire accepter par les autres en ne montrant pas sa souffrance, ceci n'avait pas marcher du tout et au final, les traitements qu'on lui faisait subir était toujours aussi pire. Il avait donc complètement abandonner ce côté gentil pour devenir la personne qu'il est maintenant et il considérait son comportement d'autrefois de complètement idiot et faible. Il ne comprenait plus trop pourquoi il avait essayer de faire cela autrefois, alors qu'il avait remarquer assez tôt que cela ne marchait pas, mais il n'abandonnait jamais jusqu'au jour où sa mère avait tenter de le tuer et que sa folie avait éclater et ses voix commencer à se faire entendre dans sa tête. Le démon avait décider que s'il ne pouvait être heureux et qu'il ne méritait pas de vivre, alors qu'il n'avait jamais rien fait de mal avant. Pourquoi les autres le mériteraient plus que lui? Pourquoi devraient-ils être heureux et vivre, alors que personne ne lui avait laisser cette chance? Il avait donc décider de se venger et enlever la vie à toutes personnes qu'il pouvait croiser. Il avait été considérer comme un tueur en série à cause de tous les crimes qu'il avait fait et ce n'était pas rien. Les corps qu'ont retrouvaient étaient tous terriblement mutilé, car cela l'amusait énormément de défigurer et torturer les personnes qu'il prenait pour cible. Malheureusement il n'avait jamais rencontrer personne pouvant supporter très longtemps les traitements qu'il leurs faisaient subir. Ils mourraient tous trop rapidement à son gout, mais bon le corps humains étaient tellement faible. Bref, rien de toute cela ne serait arriver, si au moins quelqu'un l'aurait accepter, si quelqu'un lui était venue en aide, mais personne n'était jamais venue, car tous le craignait et le méprisait. Il se demandait parfois comment aurait pu être sa vie si quelqu'un avait finalement réussit à l'accepter.

Le démon poussa un faible soupir en réalisant que ceci était inutile d'y penser, car c'était beaucoup trop tard et que sa vie ne serait jamais normale même s'il le voulait. Un démon ne peut être accepter par personne, ils sont haïs même s'ils ne font rien, sa vie n'aurait pas pu tourner autrement et l aurait du le savoir avant de s'attacher à une jeune femme qui avait sembler différente des autres, mais qu'au final ce n'était pas le cas et elle l'avait trahit. Adras secoua légèrement la tête en essayant d'oublier cela, cette idiote à côté avait réussit à lui faire souvenir de tout ça seulement à cause de son comportement et il était assez énerver de se souvenir de cela maintenant. Il n'aimait pas y penser, mais il n'avait pas pu s'en empêcher à cause d'elle. Il essaya de penser à autres choses, comme pourquoi elle se considérait comme un monstre? Elle n'avait certainement jamais tuer comme lui et elle était probablement juste une victime comme lui autrefois. Cela ne faisait pas d'elle un monstre, mais elle était tellement misérable qu'elle devait en être convaincu. Un monstre était une personne comme lui qui n'hésite pas à tuer par simple vengeance. Au final, peut-être qu'il n'était pas mieux que toutes ses personnes qu'il l'avait fait souffrir, mais lui ne voit aucune différence entre un humain ou un autre démon, il déteste tout le monde et il n'aurait aucune pitié peu importe la personne. Un vrai démon en fait. Il ne connaissait que le mal et donc il le répandait autour de lui. C'était peut-être ce qui le différenciait des autres qui faisait du mal seulement à cause de la différence. Lui il s'en foutait pas mal de la différence, il s'attaquait à n'importe qui.

Adras ouvrit les yeux, alors qu'il les avaient fermer quelques minutes plus tôt pour réfléchir un peu, même si cela avait réussit uniquement à l'énerver plus qu'autre chose et il tourna la tête dans la direction de la jeune fille et il remarqua enfin qu'elle l'observait. Le démon la regarda quelque instant sans dire quoi que ce soit et en affichant un regard complètement neutre avant de retourner la tête et regarder la porte. Il n'avait pas tellement envie de voir deux autres filles entrer dans cette chambre. Une chance que cette Alaya était discrète, car il ne supportait pas trop de bruit, mais les deux autres pouvaient être complètement différentes et bavardes. Il n'aimait pas du tout discuter de tout et de rien, sauf peut-être de manière de tuer, mais ceci ne risquait pas d'arriver avec elles. Il risquait d'être assez agacer si elles étaient comme ça, surtout qu'il était le seul homme dans cette chambre, peut-être pouvait-il trouver le moyen de se retrouver seul dans une chambre, mais il n'avait pas envie de s'embêter pour quelque chose d'aussi insignifiant qu'un lit. Il n'allait simplement pas venir très souvent dormir dans cette pièce comme les jours avant ou il dormait dehors ou tout simplement il ne dormait pas du tout. Dormir était une perte de temps et il avait tendance à faire des cauchemars à chaque fois qu'il fermait l'oeil, donc quand il pouvait il ne dormait pas du tout, mais aujourd'hui il n'allait pas avoir le choix, car cela faisait déjà plusieurs jours qu'il était éveiller et il commençait à se sentir fatiguer.

En tout cas, le démon oublia à nouveau ça pour s'asseoir sur son lit en s'appuyant contre le mur pour sortir d'un sac qu'il avait balancer sur le lit un peu plus tôt un cahier et un crayon. Ce cahier était tout simplement un cahier de dessins, car c'était bien la seule passion, autre que de tuer, qu'il faisait toujours. C'était un moyen de se calmer et cela marchait très bien d'habitude. Il commença à dessiner tranquillement, alors qu'il semblait beaucoup plus calme et il ne semblait plus aussi menaçant qu'avant en faisant cela. Il réfléchissait en même temps une question qu'il pourrait poser à la jeune Alaya et il finit par la poser lorsqu'il en trouva une. Il prit la parole d'une voix beaucoup plus calme et qui était complètement normale, car il était assez concentrer sur ce qu'il faisait pour l'instant du moins.

- Dit moi... Pourquoi dis-tu que tu es un monstre? Car pour moi un monstre, c'est une personne comme moi qui tue... Et d'après moi tu n'as jamais fait ça... Je paris que tu en serais même pas capable...

----------❤----------

People can’t see anything that’s not right in front of them.


Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survival-game.forum-canada.com
Alaya Spanderam

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Ven 23 Jan - 12:39

Ardas ne semblait pas avoir remarqué les regard turquoise qu'Alaya posait sur lui. Les yeux fermés, il semblait songeur ou peut-être dormais il? Non il ne dormait pas. Alaya le vit passer ses bras derrière sa tête. Alors a quoi pouvait-il penser ? Sûrement un moyen de mieux la faire souffrir. Plus qu'il ne l'avait fait jusqu'à présent. Bien que tendue et méfiante, la jeune fille s'était un peu calmée. Elle profitait de la tranquillité que lui laissait Adras. Elle ne durerait peut-être pas. Le jeune homme ouvrait d'ailleurs les yeux. Alaya recula. Allait-il recommencer a lui faire mal? Adras ne bougea que pour s'assoir et se mit a dessiner. La métamorphe se calma un peu. Puis il lui posa une question. La jeune fille se mit a trembler, repensant à ce que ses parents adoptifs lui avaient fait. Elle mit un moment à prendre la parole, ouvrant et refermant la bouche. Les mots refusaient de sortir. Elle finit par réussir a en sortir quelques uns.

"je ... Ils... Ils m'ont... Tous ils... Tous... Tous pareils... Ils... "

Elle continuait de trembler. Des larme silencieuse coulaient sur ses joues, sans que la jeune fille ne s'en rende compte. Elle les avait retenues en gardant tout pour elle. En même temps elle n'avait eu personne à qui le dire, personne ne lui avait posé cette question. D'autres mots suivirent les premiers.

"Tout les jours... Tout les jours ils... Mes parents... L'école... Tous... Ils... Ils..."

Elle avait du mal à dire les mots. Des mots qui pourtant étaient a présent pressés de franchir se lèvres. Cependant elle les avait retenu tant de temps. Tant de passé a souffrir en silence. La rébellion, elle y avait bien songé au début. Les coups encore plus violents l'avaient vite calmée. La rébellion était impossible. Elle ne devait pas réagir ou les coups seraient encore plus fort et plus nombreux. Elle n'en comptait plus le nombre depuis des années. Elle tourna le dos au jeune homme et souleva son t-shirt déchiré. Sur son dos les traces du fouet étaient bien visibles. Encore profonde malgré sa guérison rapide. On pouvait aussi apercevoir quelques traces de brûlures. Les coups, les brûlures et les mots qui eux n'avaient laissé de traces que dans son cerveau, tout avait finit la convaincre qu'elle était un monstre.

"Un ... Un monstre... Un monstre mérite les coups... Je... Je... Je les ... Je les mérite..."

Première fois qu'elle parlait autant. Cependant après les premiers sortis, tous les autre mots, des mots gardé en elle si longtemps, tous avaient envie de franchir ses lèvres. Sa voix était honteuse. Elle avait honte d'être née ainsi, honte de son don et de sa différence. S'il était un monstre alors lui aussi méritait les coups. Elle se recroquevilla, luttant contre cette pensée. Elle ne voulait faire du mal a personne. Elle était la seule à mériter les coups. Ici ou ailleurs, elle était le seul monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
~
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 24
Localisation : ...

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Ven 23 Jan - 19:23

Adras était toujours en train de dessiner tranquillement sur son cahier pendant qu'il entendait la réponse à sa question qui n'arrivait pas immédiatement, mais bon il s'attendait pas à une réponse spontané de sa part. Elle semblait toujours être effrayer et avoir du mal à parler, d'ailleurs elle n'avait pratiquement rien dit depuis le début et c'était plus lui qui avait parler ce qui n'était pas trop son genre non plus. Enfin, sa question avait été assez directe, mais il s'en foutait pas mal de faire remonter des souvenirs tristes à la jeune fille, elle avait réussit à lui en faire remonter quelques un. Puis, il était assez direct par nature, donc il ne se retiendrais pas aujourd'hui, juste pour éviter de faire du mal à cet Alaya, il en avait absolument rien à faire d'elle, elle pouvait bien souffrir, cela n'avait aucune importance à ses yeux et il ne connaissait pas le regret, alors ces questions allaient toujours être aussi direct. Pourtant, il n'aimait pas trop attendre pour avoir une réponse et la jeune fille n'était pas très rapide pour l'instant pour lui en fournir une. Il se concentra donc sur son dessin en attendant, alors qu'il dessinait pour une fois un dessin qui n'était pas trop morbide, il ne l'était pas du tout, car d'habitude, il avait tendance à redessiner des idées noirs qu'il lui traversait l'esprit, mais là ce n'était pas le cas et il était en train de dessiner la pièce avec lui et la jeune fille dedans, ce qui était plutôt inhabituel. Il ne savait pas trop pourquoi il avait eu cette envie de dessiner cet endroit, mais il ne s'arrêtait pas pour autant. Le démon délaissa finalement son dessin pour jeter un rapide coup d’œil en direction de la jeune Alaya, alors qu'elle semblait essayer de prendre la parole sans y parvenir pour l'instant. Il ne pouvait s'empêcher de penser encore une fois qu'elle était vraiment pitoyable de réagir ainsi face à sa question qu'il ne trouvait pas si difficile. Bon peut-être qu'il n'aimerait pas trop y répondre si on venait à lui poser la même chose, mais il ne serait pas si hésitant et le dirait franchement ce qui lui était arriver.

"je ... Ils... Ils m'ont... Tous ils... Tous... Tous pareils... Ils... "


Le démon tourna complètement la tête vers elle, il remarqua les larmes couler sur ses joues. Il était assez déçu encore une fois de voir qu'il n'avait pas réussit à la faire pleurer un peu plus tôt alors qu'il l'a menaçait et que maintenant elle pleurait à cause d'une question, mais bon il ne se rendait pas vraiment compte que sa question pouvait être difficile à répondre, tant qu'on ne lui renvoyait la même. Bref, il la regardait avec se regard toujours neutre sans rien dire pour ne pas la couper même s'il avait bien envie de la secouer un peu pour qu'elle lui dise sans aucune difficulté, car il était loin d'être patient et donc qu'il voulait tout, tout de suite. Adras l'écouta attentivement alors qu'elle reprenait la parole.

"Tout les jours... Tout les jours ils... Mes parents... L'école... Tous... Ils... Ils..."


Il ne la quittait pas des yeux, alors qu'il avait bien comprit de quoi elle voulait parler, même si elle ne lui avait pas dit clairement et qu'elle semblait complètement incapable de le faire. Elle se tourna ensuite pour être dos à lui et elle souleva son chandail pour lui montrer son dos, il resta complètement neutre lorsqu'il aperçu les blessures profondes. Il avait bien deviner, elle s'était elle aussi prit des coups par le passé qui l'avait marquer physiquement et mentalement. Pourtant, ils étaient complètement différent l'un de l'autre. Elle était faible et se laissait marcher sur les pieds en croyant être un monstre, alors que lui est fort, mais aussi complètement fou alors qu'il tuait et attaquait les autres sans aucun remord. Il était évident que c'était un monstre après tous les crimes qu'il avait commis, mais ce n'était pas le cas de la jeune fille qui était persuader d'en être un. Elle était beaucoup trop faible pour être un monstre et beaucoup trop soumise. Elle devait être comme lui ou ses agresseurs pour être considérer comme telle, certainement pas comme ça.

"Un ... Un monstre... Un monstre mérite les coups... Je... Je... Je les ... Je les mérite..."

Adras poussa un soupir décourager avant de poser son cahier de dessin sur son lit. Il ne la quittait pas des yeux en affichant toujours ce même regard neutre. Il finit par se lever et s'approcher du lit de la jeune fille s'en rien dire pour l'instant. Il s'arrêta lorsqu'il fut tout près, il n'avait pas l'intention de refaire comme avant, il voulait juste lui faire rentrer dans sa tête quelque chose qu'elle ne semblait pas vouloir comprendre. Pourquoi il insistait sur ce fait? Il en avait aucune idée, peut-être lui faisait-elle pitié à ce point? Ou peut-être voulait-il l'aider un peu? Non ce n'était pas possible, il n'aidait personne et ce qu'elle pouvait penser d'elle même était son problème et pas le sien. Il en avait rien à faire des autres, il les voyait comme des cibles à tuer, rien de plus. Ils étaient tous pareil pour lui et ils méritaient même pas son attention, certainement pas elle qui était vraiment pitoyable.

- Laisse moi t’expliquer quelque chose que tu ne sembles toujours pas avoir comprit… Les seuls monstres étaient les gens qui te faisaient du mal à cause de ta différence… Ce n’est pas toi le monstre, tu es juste une victime facile à avoir, car tu ne fais rien… Je suis bien placer pour savoir cela…

Après ces quelques paroles, Adras se retourna pour être dos à elle et il souleva sa longue veste de cuir noir ainsi que son chandail pour lui montrer son dos où il y avait aussi une grande blessure profonde avec plusieurs autres marques tout autour, malheureusement ce n'était pas le seul endroit où il avait des marques. Il en avait partout sur le corps, mais il ne s'en plaignait pas, c'était quelque choses qui lui rappelait son passé où il avait été aussi idiot que la jeune fille alors qu'il ne se battait pas. Cela lui rappelait de ne jamais refaire les mêmes erreurs que par le passé. Le démon replaça ses vêtements avant de se retourner et de se rapprocher un peu de la jeune fille pour être bien près d'elle alors qu'il reprenait la parole, mais d'abord il attrapa son menton dans sa main pour qu'elle le regarde droit dans les yeux.

- Tu as déjà fais du mal à quelqu’un? Probablement que non… Si tu serais devenue comme moi, alors peut-être serais-tu un monstre, mais là tu n’es rien… Les personnes qui t’ont fait du mal étaient des monstres, car il ne supportait pas la différence… Je suis un monstre, car je m’attaque et je tue n’importe qui, bien que je reste différent d’eux, car je m’en fou pas mal de la différence… Toi comme j’ai dis, tu es qu’une victime qui est idiote de croire qu’elle mérite des coups et qu’elle est un monstre… Tu t’es juste soumise et tu es faible… Nous avons vécu des choses semblables, mais nous avons choisis des chemins différents… Et je suis bien heureux d’avoir choisit cette voie… Je suis peut-être devenue un monstre, mais au moins je suis pas comme toi… Je suis fort...Tu aurais pu devenir comme moi, je t’aurais probablement plus apprécier, mais bon… Tu est stupide… Enfin, ce n’est pas mon problème… Tu peux croire ce que tu veux, je m’en fou complètement… Continue à te faire croire que t’es un monstre… Moi j’avalerai jamais ça...

Il la relâcha avant de passer une main sur ses larmes pour les sécher dans un geste beaucoup plus doux, mais il n'avait pas trop fait attention à cela et donc il ne se posa même pas de questions de pourquoi il avait fait un tel geste qui n'était pas dans ses habitudes. Le démon se redressa ensuite pour retourner sur son lit sans rien ajouter de plus. Puis, si elle ne voulait pas comprendre cela, tant pis pour elle, qu'elle vive ainsi le reste de sa vie.

----------❤----------

People can’t see anything that’s not right in front of them.


Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survival-game.forum-canada.com
Alaya Spanderam

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Mer 28 Jan - 19:04

Adras soupira lorsqu'Alaya finit sa phrase. Bien sur elle savait ce qu'était une victime. Selon la définition elle en était bien une. Pourtant elle gardait sa définition du monstre. Les monstres sont ceux qui ont des pouvoirs. Ses parents adoptifs son juste des gens normaux. Il n'ont pas de dons. Elle restait un monstre quoi qu'il en pense. Elle lui jeta un coup d'oeil. Il lui tournait le dos et soulevait sa veste et son haut. Alaya recula en voyant ce que son camarade voulait lui montrer. Dans son dos une blessure profondes entourée d'autre blessures. Des coups? Comme elle? Selon ce qu'il disait c'était bien la réponse aux blessures. Mais il n'avait pas peur. Contrairement à elle il n'avait pas peur. Il n'avait peut-être pas vécu la même chose qu'elle bien qu'il le dise. Ou alors il était plus fort qu'elle mentalement et n'avait pas été détruit par tout ses coups. Le monstre, tuer des gens? Non les vrais monstre son ceux qui ne sont pas normaux. Elle le regardait comment faisait il pour être si fort?
"Apprend moi"

Elle baissa aussitôt la tête. Elle n'avait pas le droit de demander. Pas les droits de poser des questions. Des coups toujours des coups. Elle se recroquevilla se protégeant de ses bras. Des coups toujours des coups. Un coup par mots prononcé sans autorisation. Les coups ne venait pas pour le moment. Elle rebaissa les bras.

"A... Apprend moi ... Je... Je veux... Je veux... Je veux être forte"

Elle baissa la tête. Elle était vraiment une idiote. Un monstre n'a pas le droit de vouloir quoi que ce soit. C'était interdit. Et pourtant elle voulait. Elle voulait être forte. Elle regardait Adras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
~
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 24
Localisation : ...

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Jeu 29 Jan - 2:54

Adras était retourner s'allonger sur son lit en replaçant son cahier de dessin sur une petite table juste à côté du lit. C'était bien la seule chose qu'il avait garder de son passé et c'était très précieux pour lui, donc il lui faisait très attention. Il y avait pleins de dessins de tous genre, mais surtout morbides fait ces derniers temps, mais aussi des textes qu'il a écrit. C'était une passion pour lui autrefois et il ne l'a toujours pas perdu même s'il est devenu comme il est aujourd'hui. Il avait même penser à le récupérer quand sa maison prenait feu et lorsqu'il s'était échapper de l'hôpital psychiatrique. Il ne s'en séparait jamais et il évitait de l'abimer. C'était peut-être un côté faible d'y accorder tant d'importance, mais il ne pouvait s'en défaire malgré tout. Le démon l'avait donc placer doucement sur la table de chevet juste à côté pour qu'il puisse s'allonger complètement sur le lit, les bras derrière la tête. Il n'accordait plus le moindre regard vers la jeune fille qui le décourageait, mais aussi l'énervait en quelque sorte. Il l'a trouvait tellement stupide de se comparer à un monstre, alors que ce n'était pas le cas, du moins pour lui. Ce n'était qu'une gamine faible qui possède un pouvoir qui peu peut-être effrayer certaine personne n'en possédant pas, mais ces gens étaient aussi très stupide. Cela ne faisait pas d'elle un monstre, mais bien une personne spéciale, mais bon changer l'opinion des autres étaient impossible, car c'était également la même chose pour lui. Il avait un pouvoir, c'était un démon, donc on l'avait considérer immédiatement comme un monstre, même si en quelque sorte pour un démon c'est tout à fait normal. Il n'avait tout de même rien demander de tout cela, il avait seulement blesser quelqu'un autrefois par accident en voulant se faire des amis et il avait tout de suite été catégoriser d'horrible monstre et tous les enfants se tenaient loin de lui. Les adultes s'étaient aussi la même chose, sa propre mère avait peur de lui, mais elle n'hésitait pas à lui mettre des bonnes corrections quand elle en avait envie. Il n'était pas souhaiter, elle ne l'avait jamais voulut, ce n'était qu'une erreur, mais jamais il n'avait mériter toute cette haine. C'était quelqu'un de bien et la jeune fille avait du être exactement la même chose autrefois, donc c'était totalement injuste. Ce n'était pas eux les monstres, mais bien les personnes normales ne voyant pas qu'ils sont spéciaux. Enfin, maintenant lui on peu le considérer de monstre, car il n'hésite plus à faire de mal. Les autres l'avaient pousser à perdre la raison, il l'avait détruit d'une certaine façon pour en résulter à ça aujourd'hui, mais Alaya elle n'était pas complètement perdu. Pourtant, le démon refusait simplement d'accorder la moindre importance à la jeune fille. Il faisait que se répéter dans sa tête qu'elle n'était rien et qu'il se foutait complètement de son sort, mais en réalité ce n'était pas complètement vrai. Il refusait juste de le voir. Il se refusait de se rapprocher d'une personne, il ne devait pas avoir d'ami ou même de copine. Cela lui avait apporter uniquement de la souffrance. Personne ne voudrait bien de lui comme ami de toute façon, c'était un tueur, un démon qui n'a aucune pitié, personne ne serait assez stupide pour vouloir se rapprocher de lui. Ça ne devait pas être différent de la jeune Alaya qui devait toujours avoir peur de lui. C'était mieux comme ça. Donc, il continuait de se répéter tout ça en boucle dans sa tête pour se convaincre qu'elle n'était qu'une perte de temps et un être complètement insignifiant et cela marchait plutôt bien pour l'instant. Bref, Adras tourna la tête vers la jeune Alaya qui venait de prendre la parole tout en le regardant.

"Apprend moi"

Le démon haussa seulement un sourcil sans la quitter des yeux. Il ne comprenait pas trop de quoi elle voulait parler sur le coup, donc il ne prit pas la parole pour attendre des explications. Lui apprendre quoi? À tuer? Il en doutait sérieusement. Il ne l'a pensait pas du tout capable de faire une telle chose. Elle semblait beaucoup trop douce, gentille et même innocente pour cela. Puis, elle était beaucoup trop soumise pour en être juste capable. Donc, il était assez perdu pour le coup et il ne bougea pas alors qu'elle baissait la tête et qu'elle se recroquevillait encore une fois. Il ne comprit pas non plus se geste. Peut-être qu'elle pensait qu'il allait la frapper? Si c'était le cas, elle avait peur pour rien, car il n'avait pas l'intention de bouger de sa place ou lever la main sur elle. C'était ennuyant, elle n'allait même pas réagir comme avant et probablement se laisser frapper sans rien dire. Elle finit par baisser les bras, peut-être avait-elle comprit qu'il ne bougerait pas de sa place, alors qu'il attendait toujours des explications.

"A... Apprend moi ... Je... Je veux... Je veux... Je veux être forte"

Adras fut assez surprit par cette demande, mais il ne comprenait pas trop pourquoi elle lui demandait à lui, alors qu'il avait essayer de lui faire peur et mal, mais aussi qu'il l'avait menacer de la tuer. Puis, il ne pensait pas être la meilleure personne pour apprendre à devenir fort, il l'était oui, mais il ne savait pas trop comment aider une autre personne à le devenir. Il ne pouvait pas lui demander de tuer, car elle en serait juste incapable et il ne se sentait pas très bien de lui demander une telle chose qui risquait de la transformer en un véritable monstre et peut-être même de la perdre complètement. Du coup, il se surprit à penser une telle chose, car cela prouvait en quelque sorte qu'il n'en avait pas complètement rien à faire d'elle. Pourtant, il essaya à nouveau de se dire le contraire en disant que ce serait peut-être amusant de faire une telle chose. Il était tout de même assez effrayer de se retrouver à se rapprocher de la jeune fille à cause de cela. Il retourna la tête vers le plafond en hésitant longuement avant d'accepter quelque chose qu'il risquait de regretter plus tard. Il pouvait toujours l'aider un peu à devenir plus forte le temps qu'il lui trouve une utilité, car il n'avait pas renoncé à ça non plus, tout en évitant de trop trainer avec elle et de se rapprocher un peu trop. De toute façon, elle avait sans doute toujours peur de lui, donc elle ne voudrait peut-être pas toujours être avec lui. Le démon ferma les yeux avant de lui répondre tranquillement de sa voix neutre.

- D'accord, mais... Pourquoi demandes-tu ça à moi? T'as déjà oublier que je menacer de te tuer et que je t'ai fait mal? Et je ne risque pas de changer... Tu n'as plus peur de moi?

----------❤----------

People can’t see anything that’s not right in front of them.


Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survival-game.forum-canada.com
Alaya Spanderam

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Sam 31 Jan - 23:56

Il avait accepté, sans savoir pourquoi, Alaya en était très heureuse. Elle le sentait au fond d'elle. Pourquoi elle s'adressait à son camarade plutôt qu'à un autre. Elle ne savait pas vraiment. Il avait vécu des choses semblables et il était fort. Oui c'était ça la raison. Est-ce qu'elle avait oublié pour autant ce qu'il avait fait non. C'était le genre de choses qu'elle n'oubliait pas. Tout comme elle n'avait pas oublié ses parents adoptifs et ses anciens camarades. Tous les mêmes. Et il était comme eux. Une seule différence il avait vécu le même genre de choses qu'elle. Adras insistait, il ne changerait pas. Mais après tout elle les méritait tout ses coups. Et puis pourrait-il réellement faire pire que ce qu'elle avait vécu jusqu'à son arrivée? Elle s'était surtout habituée a sa présence. Elle se sentait étrangement proche de lui. Peut être a cause de ce qu'ils avaient vécu. Son camarade avait fermé les yeux, la métamorphe le fixait toujours prête à recevoir des coups et cependant moins tendue qu'au début. Ce qui ne l'empêchait pas de suivre ses moindres mouvements. Elle restait pourtant silencieuse ne répondant pas a la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
~
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 24
Localisation : ...

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Dim 1 Fév - 1:42

Adras ne bougeait pas restant toujours complètement allonger sur son lit les yeux fermés alors qu'il attendait une réponse à sa question, mais cela ne semblait tout simplement pas près d'arriver aujourd'hui. La jeune fille restait complètement silencieuse pour l'instant, donc il était en train de se demander si elle savait juste pourquoi elle lui avait demander de l'aide pour lui apprendre à devenir plus forte. Peut-être qu'elle n'avait pas vraiment de raison pour cela et que c'était seulement un moyen pour elle d'éviter de se retrouver dans une situation similaire à celle d'avant, mais si c'était ça, elle n'allait pas réussir, car il ne comptait pas abandonner le fait de l'utiliser d'une manière ou d'une autre pour son bon plaisir. Il ne la pensait tout de même pas assez maligne pour penser à sauver sa peau d'une façon pareille, elle ne devait juste pas vouloir répondre à sa question ou lui expliquer ses raisons ou tout simplement ne pas avoir de réponse à lui fournir, mais cela avait le don de le mettre en colère, car il se prenait un vent pour l'instant et il n'aimait pas du tout ça. Lorsqu'il posait une question, il voulait une réponse et pas autrement. Cela marchait comme ça avec lui et il se foutait complètement qu'elle ne veule pas lui répondre. Pourtant, le démon ne perdait pas son calme et ne bougeait pas de sa place malgré tout. Il avait bien envie de se lever pour aller lui faire ouvrir la bouche, mais c'était une perte de temps encore une fois, car s'il s'approchait, il était persuader qu'elle aurait à nouveau peur de lui et qu'elle se renfermerait dans son silence, cela allait encore plus l'agacer et peut-être qu'il ne pourrait se retenir de lui mettre un bon coup, car il s'était longtemps retenu et n'avait frapper, blesser ou tuer personne jusqu'à maintenant et cela le démangeait énormément. En tout cas, le jeune homme, pas si jeune que ça en réalité, poussa un faible soupir avant d'ouvrir les yeux sans la regarder, alors qu'il prit la parole après avoir prit une décision, car il n'allait pas lui demander son avis. Il allait faire d'elle ce qu'il veut et tant pis de ce qu'elle pouvait bien penser de ça. Puis, elle n'aurait probablement même pas le courage de se révolter contre lui, donc cela allait être assez simple de lui faire, faire ce qu'il veut. Il y avait aussi le fait qu'elle n'avait pas à décider d'une telle chose, puis il risquait juste de se prendre un autre vent de sa part. De toute façon, le démon ne demandait pas, il obtenait tout ce qu'il veut facilement et sans rien demander. Il prenait ce qu'il voulait et quand il voulait, même si cela consiste à utiliser une personne.

- Bon... Peu importe... Je vais t'apprendre, mais j'ai aucune envie de t'avoir toujours dans les jambes... Je n'aime pas la compagnie, même si tu dis pas grand chose... Et comme je n'aime pas les personnes inutiles, tu vas me servir sans te plaindre...

Adras se redressa brusquement avant de s'avancer vers la jeune fille à nouveau sans attendre plus longtemps. Il grimpa à nouveau sur son lit pour rapprocher son visage du sien pour la regarder droit dans les yeux, alors que sa main lui tenait fermement les cheveux pour l'empêcher de la tourner et éviter son regard qui était redevenu un peu menaçant. Il avait prit une décision, il allait faire d'elle son jouet, même s'il pouvait la trouver ennuyante à ne pas réagir ou simplement essayer de se défendre. Elle serait uniquement quelque chose sur quoi se défouler ou s'amuser lorsqu'il allait avoir bien du mal à retenir ses pulsions meurtrières. Elle était facile à avoir, il n'allait donc pas cracher sur une chose aussi facile à obtenir. Elle n'allait certainement pas aller le dire et le crier sur tous les toits ce qu'il allait lui faire, car il ne comptait pas être gentil avec elle, même s'il allait lui apprendre à devenir plus forte, peut-être même que cela allait la faire changer un peu pour devenir plus forte, puis même s'il ne réussissait pas, il en avait pas mal rien à faire. Il profiterait de sa faiblesse jusqu'au bout. Il allait aussi l'utiliser comme une sorte d'esclave pour faire les choses qu'il n'aimait pas et cela allait lui être pratique, car il n'aimait pas grand chose, mais elle allait probablement être d'aucune utilité s'il lui demandait d'aller demander quelque chose à quelqu'un, car il devait parfois ce taper se genre de chose ce qu'il détestait par dessus tout. Bref, il allait l'utiliser autant qu'il pouvait de toutes sortes de façons en l'aidant à devenir plus forte, même s'il ne pensait pas trop l'aider en agissant ainsi avec elle, mais bon tant pis.

- Je ferai donc te toi mon esclave, mais aussi mon jouet... Tu devras faire tout ce que je te dis, sinon je te ferai subir bien pire que ce que j'ai fais juste avant, car ce n'était pas grand chose de ce que je suis capable de faire réellement, mais tu devras aussi supporter certaine chose, car j'ai aussi envie de m'amuser et tu es parfaite pour ça... Tu n'iras jamais rien dire à personne et t'es trop soumise pour te révolter ! Alors ma chère Alaya... Tu m'appartiens maintenant que ça te plaise ou non !

Le démon avança son visage encore un peu plus avec ce même regard menaçant qu'il ne quittait pas avant de passer son autre main qui ne la tenait pas sur le bras de cette dernière, ce qui ressemblait à une caresse, mais ce n'était loin d'être rassurant avec les arrières pensés qu'il pouvait avoir à cet instant. Il continua ainsi pendant un moment pour lui faire bien avaler ces paroles et l'effrayer encore un peu. Il finit par complètement lâcher prise à cause d'une forte migraine à la tête et il s'empressa de poser l'une de ses mains dessus sans remarquer qu'il avait afficher une légère grimace de douleur à cause de ça. Adras bougea à nouveau rapidement pour retourner sur son lit et il s'y laissa tomber cette fois en sentant la fatigue le gagner complètement maintenant, alors qu'il n'avait pas dormit depuis plusieurs jours maintenant. Cela expliquait un peu son mal de tête, mais il y avait bien d'autres raisons à cela. Il n'avait pas tellement envie de dormir, mais il n'avait pas le choix, même s'il risquait de faire des cauchemars. Il espérait juste être assez silencieux pour que la jeune Alaya ne remarque rien. Il était dos à elle maintenant allonger sur son lit en ignorant complètement les couvertures qu'il avait jeter plus loin.

- Mais aujourd'hui... J'en ai finit avec toi...

----------❤----------

People can’t see anything that’s not right in front of them.


Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survival-game.forum-canada.com
Alaya Spanderam

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   Mer 4 Fév - 13:32

Alaya regardait Adras avec un sourire et les yeux pleins d'espoir. Il allait lui apprendre a devenir plus forte. Elle était prête à faire ce qu'il voudrait. Servir sans se plaindre elle savait le faire. Elle se rendrait utile du mieux qu'elle pourrait. Il s'approcha d'elle rapidement Alaya recula par reflexe. Il la prit par les cheveux la forçant a le regarder dans les yeux. Elle lu dans son regard ce que signifiait le servir. D'ailleurs il le dit en reprenant la parole, elle deviendrait son jouet et son esclave. Elle perdît son sourire. Un jouet dont il ferait ce qu'il voudrait et vu son regard ce ne serait pas joyeux. Mais il était plus fort et elle était encore malléable a cause de ce que lui avaient fait ses parents adoptifs. Ainsi qu'à cause de sa peur des autres et des coups, bien qu'elle pense encore les mériter. Elle n'avait pas encore renoncé a l'image de monstre qu'elle avait d'elle même. Face au regard d'Adras elle pliait. Elle ne dirait rien a personne comme il l'avait deviné et suivrait tout ses ordres. Avait-il pensé que sa soumission serait visible en présence des autres, même si elle ne le disait pas? Comment réagirait-il a ce moment là ? Pour le moment ils étaient seuls. Il la caressa et la métamorphe se détendît un peu. Elle préférait les caresses aux coups. Même si elle pensait mériter plus les coups que les caresses, ces dernières faisaient moins mal. Pourtant avec ce qu'il venait de dire ça n'avait rien de rassurant. Elle baissa la tête soumise a son nouveau maître.

"b... Bien... J... Je ferais ce que... Vous... Voudrez..."

Sa voix douce et hésitante était éteinte, soumise. Elle avait baissé la tête en parlant. Pliant sous la volonté de son colocataire. Elle l'entendit s'éloigner mais ne le regardait pas. Comment pouvait elle oser poser les yeux sur lui sans autorisation a présent ? Elle restait tendue le fait qu'il se soit éloigné n'était pas vraiment rassurant. Finit pour aujourd'hui d'accord mais demain qu'allait-il se passer ? Il avait dit qu'il était capable de pire que ce qu'il avait fait jusqu'à présent. Mais pire comment ? Ferait -il pire que ce qu'elle avait vécu jusqu'à présent ? Une chose de sur ce ne serait pas avec lui qu'elle tournerait la page sur son passé. Comment devait elle l'appeler? Maître ou Adras ou ne rien dire du tout. Elle s'allongea sur son lit en se recroquevillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
une rencontre dans la chambre, amis ou enemis ?[pv Adras ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais que pouvons nous bien faire dans une chambre...
» Arrivée joyeuse dans leur chambre
» J'crois que même dans ma chambre c'est moins le bordel que dans ma tête
» Chambre de Nina et Marina - Une autre personne veut nous rejoindre ? :)
» Que ce cache-t-il dans ce briquet ? (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Illusions :: Archives :: Archives-
Sauter vers: